Nouvelles connexes : "Gouvernance d’entreprise et publique"

Le chef de la direction et président du Conseil canadien des chefs d’entreprise présente les grandes priorités à court et à long terme pour le Canada

Dans un discours prononcé lors de la réunion des membres du nouvel an du Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) à Toronto, le chef de la direction et président du Conseil, Thomas d’Aquino, a présenté les grandes priorités qui, selon lui, devraient être au cœur des préoccupations du gouvernement et des dirigeants d’entreprise, de la même façon que les Canadiens sont confrontés à une nouvelle année difficile et remplie d’incertitudes.

« Contrecarrer la récession est notre principale priorité, » a déclaré M. d’Aquino.  « Des événements hors du contrôle de notre pays ont secoué les marchés financiers internationaux, ébranlant ainsi la confiance des consommateurs et des entreprises dans le monde.  Le Canada ne peut pas échapper aux conséquences : notre économie doit faire face à des défis de taille, alors que nos familles et nos collectivités en font vraiment les frais.  Peu importe ce que nous faisons, la situation économique va encore s’aggraver avant que les choses ne s’améliorent. Il est impossible de prédire précisément quand les choses reviendront à la normale.  Le Canada fait partie d’un univers économique qui, pour le moment, est quelque peu déboussolé. »

Compte tenu des sombres réalités économiques, M. d’Aquino a indiqué que le … Lire la suite »

La crise financière mondiale fait ressortir la nécessité d’un organisme national de réglementation des valeurs mobilières, selon les chefs d’entreprise

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) a aujourd’hui appuyé énergiquement les recommandations du Groupe d’experts sur la réglementation des valeurs mobilières – en particulier celle de créer un organisme de réglementation national unique en remplacement des treize instances provinciales et territoriales distinctes actuelles.

« La crise financière mondiale actuelle fait ressortir la nécessité d’améliorer l’encadrement des marchés de capitaux du Canada, a souligné Thomas d’Aquino, chef de la direction et président du CCCE. Comme le Groupe d’experts le démontre clairement, la meilleure façon de protéger les investisseurs et de moderniser le système désuet de réglementation des valeurs mobilières du Canada consiste à créer un organisme de réglementation unique qui administrera une seule loi sur les valeurs mobilières. »

Le CCCE, qui a été fondé en 1976, est le principal porte-parole des entreprises canadiennes et est composé de 150 chefs de la direction et entrepreneurs de premier rang de toutes les régions et de tous les secteurs de l’économie.

Dans son rapport final, le Groupe d’experts sur la réglementation des valeurs mobilières conclut que la création d’un organisme de réglementation national unique est essentielle si l’on veut assurer un processus de responsabilisation plus clair, réduire les chevauchements et le double … Lire la suite »

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise élit Gordon M. Nixon comme nouveau président et établit un programme de politiques ambitieux pour 2007

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) a élu Gordon M. Nixon comme nouveau président du Conseil d’administration. M. Nixon est président et chef de la direction de la Banque Royale du Canada et membre du Comité exécutif du CCCE depuis 2003.

À sa réunion du nouvel an des membres à Toronto, le Conseil a approuvé un ambitieux programme pour l’année à venir. Le point central de ce programme sera d’améliorer la capacité des entreprises canadiennes à concurrencer efficacement sur le marché mondial et de contribuer à façonner un milieu de politiques national mettant à l’honneur les principes économiques sains et la bonne gouvernance.

Première organisation de chefs d’entreprise du Canada, le CCCE a un impressionnant dossier au niveau d’initiative entrepreneuriale avec de judicieux choix en politique publique. Il est composé de 150 chefs de grandes sociétés et d’entrepreneurs de premier plan. Les chefs d’entreprise membres dirigent des sociétés qui administrent des actifs de 3 200 milliards de dollars, ont un chiffre d’affaires en excès de 750 milliards de dollars et sont responsables de la majorité des exportations, des investissements, de la recherche-développement et de la formation au Canada.

M. Nixon succède à l’ancien président du Conseil d’administration, Richard L. … Lire la suite »

Les chefs d’entreprise appuient sans réserve la feuille de route du gouvernement sur la compétitivité

Commentaires de Thomas d’Aquino, chef de la direction et président du Conseil canadien des chefs d’entreprise :

« Les défis à la future prospérité des Canadiens ne sont pas faciles à relever et sont complexes. Ils réclament une stratégie globale qui permettra aux Canadiens de concurrencer et de gagner dans une économie mondiale qui évolue rapidement. Aujourd’hui, dans un geste audacieux, le gouvernement a présenté une feuille de route claire, convaincante et très complète touchant la compétitivité. »

« En réduisant les impôts, la dette et la bureaucratie, en encourageant les entreprises à innover et à croître et en investissant tant dans l’infrastructure essentielle que dans les connaissances et compétences des Canadiens, la stratégie Avantage Canada annoncée aujourd’hui par le ministre des Finances, Jim Flaherty, permettra aux Canadiens de concurrencer plus efficacement sur tous les fronts. »

« Le Conseil canadien des chefs d’entreprise appuie de tout cœur, en particulier, les objectifs clés stipulés dans la stratégie gouvernementale de compétitivité, à savoir : ramener le taux d’imposition sur les nouveaux investissements au niveau le plus faible du G-7, réduire de 20 pour cent le fardeau administratif réglementaire et encourager l’investissement étranger, la concurrence et l’innovation des entreprises.

« Les chefs d’entreprise sont … Lire la suite »

Selon les chefs d’entreprise, la feuille de route économique du gouvernement fédéral est claire, convaincante et complète

Le gouvernement fédéral a proposé une feuille de route audacieuse pour la compétitivité qui est claire, convaincante et complète, selon le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE).

« Les défis à la future prospérité des Canadiens ne sont pas faciles à relever et sont complexes. Ils réclament une stratégie globale qui permettra aux Canadiens de concurrencer et de gagner dans une économie mondiale qui évolue rapidement, affirme le chef de direction et président du CCCE, Thomas d’Aquino. En réduisant les impôts, la dette et la bureaucratie, en encourageant les entreprises à innover et à croître et en investissant tant dans l’infrastructure essentielle que dans les connaissances et compétences des Canadiens, la stratégie Avantage Canada annoncée aujourd’hui par le ministre des Finances, Jim Flaherty, permettra aux Canadiens de partir à la conquête du monde entier et de réussir ».

Le CCCE, organisation non partisane et sans but lucratif regroupant des chefs d’entreprise et des actionnaires principaux de 150 entreprises canadiennes de premier plan, appuie fortement le large éventail d’objectifs et d’engagements principaux décrits dans la stratégie Avantage Canada, y compris :

  • Donner au Canada le taux marginal d’imposition le moins élevé relativement aux nouveaux investissements d’affaires dans le G7 en
  • Lire la suite »

Thomas d’Aquino qualifie de « déplorable » le rejet par un comité de la nomination de Gwyn Morgan

Commentaires de Thomas d’Aquino, chef de la direction et président du Conseil canadien des chefs d’entreprise, touchant la décision d’un comité de la Chambre des communes de refuser la nomination de Gwyn Morgan, ex-président et chef de la direction de la EnCana Corporation, au poste de président de la Commission des nominations publiques :

« Le vote tenu en comité aujourd’hui en faveur du rejet de la nomination, par le premier ministre, de Gwyn Morgan au poste de président de la Commission des nominations publiques est à la fois triste et déplorable.

« J’ai travaillé avec quelque 1 000 chefs d’entreprise au cours des 25 dernières années et Gwyn Morgan compte parmi les meilleurs au chapitre de la compétence, de l’intégrité et du dévouement envers son pays.

« Gwyn Morgan a offert ses services au Canada pour ‘un dollar par an’ dans l’espoir d’instaurer l’indépendance et les normes éthiques les plus élevées dans le processus des nominations. Au cours de l’audience du Comité, ce matin, j’ai été malheureusement témoin d’un exercice hautement partisan qui visait à discréditer un citoyen honnête et généreux qui offrait de donner au pays ce qu’il avait de mieux. Cette décision aura sans contredit un effet … Lire la suite »

Un discours du Trône ciblé et réaliste qui contribuera à construire une économie concurrentielle, affirment les chefs d’entreprise

Le programme à court terme dévoilé par le nouveau gouvernement conservateur dans son discours du Trône est ciblé et réaliste et prépare la voie à des mesures plus complètes en vue d’accroître la compétitivité et la prospérité du Canada, estime le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE).

« Les principaux engagements pris par le Parti conservateur au cours de la campagne électorale, notamment en ce qui concerne la responsabilité financière, l’abaissement des taxes, un mode de prestation des services publics plus innovateur ainsi que le rehaussement de l’intégrité et de l’efficacité du gouvernement, contribueront d’eux-mêmes de façon importante à renforcer l’économie », a souligné le chef de la direction et président du CCCE, Thomas d’Aquino.

« Le premier ministre Stephen Harper a du même coup reconnu que le Canada devait faire face à des défis très réels au sein de l’économie mondiale, qui est transformée par l’émergence de nouveaux géants comme la Chine et l’Inde. Ses priorités de départ sont claires et il a émis un signal incontournable quant à sa détermination d’accroître la compétitivité et la productivité de l’économie canadienne. »

Le CCCE, qui est une organisation non partisane sans but lucratif formée des hauts dirigeants de 150 grandes … Lire la suite »

Les membres du Parlement canadiens doivent agir rapidement afin de stimuler la productivité du Canada, estiment les dirigeants d’entreprise

Les chefs d’entreprise et entrepreneurs de premier plan au Canada encouragent fortement les membres du Parlement de tous les partis politiques de faire un effort concerté afin d’augmenter la productivité canadienne et d’améliorer la capacité de notre pays de concurrencer au niveau mondial dans le domaine de la main-d’œuvre, des idées et des investissements.

Dans un important document remis aujourd’hui aux membres du Parlement de tous les partis politiques, les membres du Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) ont mis de l’avant 10 recommandations spécifiques susceptibles d’obtenir un soutien de tous les partis dans le nouveau Parlement minoritaire.

Le CCCE a aussi mis de l’avant cinq idées plus ambitieuses qui serviront de catalyseur pour une discussion d’envergure nationale concernant la façon d’encourager le progrès économique et social au Canada au cours de la prochaine décennie.

« Il est temps de voir grand, les Canadiens sont capables de grandes réalisations et le moment est venu de déterminer comment les y aider, » explique la déclaration intitulée Du bronze à l’or : un plan de leadership canadien dans un monde en transformation.  Richard L. George, président du Conseil d’administration, et  Thomas d’Aquino, chef de la direction et président, ont signé cette … Lire la suite »

Page 2 of 612345...Last »