Nouvelles connexes : "Gouvernance d’entreprise et publique"

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise élit Gordon M. Nixon comme nouveau président et établit un programme de politiques ambitieux pour 2007

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) a élu Gordon M. Nixon comme nouveau président du Conseil d’administration. M. Nixon est président et chef de la direction de la Banque Royale du Canada et membre du Comité exécutif du CCCE depuis 2003.

À sa réunion du nouvel an des membres à Toronto, le Conseil a approuvé un ambitieux programme pour l’année à venir. Le point central de ce programme sera d’améliorer la capacité des entreprises canadiennes à concurrencer efficacement sur le marché mondial et de contribuer à façonner un milieu de politiques national mettant à l’honneur les principes économiques sains et la bonne gouvernance.

Première organisation de chefs d’entreprise du Canada, le CCCE a un impressionnant dossier au niveau d’initiative entrepreneuriale avec de judicieux choix en politique publique. Il est composé de 150 chefs de grandes sociétés et d’entrepreneurs de premier plan. Les chefs d’entreprise membres dirigent des sociétés qui administrent des actifs de 3 200 milliards de dollars, ont un chiffre d’affaires en excès de 750 milliards de dollars et sont responsables de la majorité des exportations, des investissements, de la recherche-développement et de la formation au Canada.

M. Nixon succède à l’ancien président du Conseil d’administration, Richard L. … Lire la suite »

Les chefs d’entreprise appuient sans réserve la feuille de route du gouvernement sur la compétitivité

Commentaires de Thomas d’Aquino, chef de la direction et président du Conseil canadien des chefs d’entreprise :

« Les défis à la future prospérité des Canadiens ne sont pas faciles à relever et sont complexes. Ils réclament une stratégie globale qui permettra aux Canadiens de concurrencer et de gagner dans une économie mondiale qui évolue rapidement. Aujourd’hui, dans un geste audacieux, le gouvernement a présenté une feuille de route claire, convaincante et très complète touchant la compétitivité. »

« En réduisant les impôts, la dette et la bureaucratie, en encourageant les entreprises à innover et à croître et en investissant tant dans l’infrastructure essentielle que dans les connaissances et compétences des Canadiens, la stratégie Avantage Canada annoncée aujourd’hui par le ministre des Finances, Jim Flaherty, permettra aux Canadiens de concurrencer plus efficacement sur tous les fronts. »

« Le Conseil canadien des chefs d’entreprise appuie de tout cœur, en particulier, les objectifs clés stipulés dans la stratégie gouvernementale de compétitivité, à savoir : ramener le taux d’imposition sur les nouveaux investissements au niveau le plus faible du G-7, réduire de 20 pour cent le fardeau administratif réglementaire et encourager l’investissement étranger, la concurrence et l’innovation des entreprises.

« Les chefs d’entreprise sont … Lire la suite »

Selon les chefs d’entreprise, la feuille de route économique du gouvernement fédéral est claire, convaincante et complète

Le gouvernement fédéral a proposé une feuille de route audacieuse pour la compétitivité qui est claire, convaincante et complète, selon le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE).

« Les défis à la future prospérité des Canadiens ne sont pas faciles à relever et sont complexes. Ils réclament une stratégie globale qui permettra aux Canadiens de concurrencer et de gagner dans une économie mondiale qui évolue rapidement, affirme le chef de direction et président du CCCE, Thomas d’Aquino. En réduisant les impôts, la dette et la bureaucratie, en encourageant les entreprises à innover et à croître et en investissant tant dans l’infrastructure essentielle que dans les connaissances et compétences des Canadiens, la stratégie Avantage Canada annoncée aujourd’hui par le ministre des Finances, Jim Flaherty, permettra aux Canadiens de partir à la conquête du monde entier et de réussir ».

Le CCCE, organisation non partisane et sans but lucratif regroupant des chefs d’entreprise et des actionnaires principaux de 150 entreprises canadiennes de premier plan, appuie fortement le large éventail d’objectifs et d’engagements principaux décrits dans la stratégie Avantage Canada, y compris :

  • Donner au Canada le taux marginal d’imposition le moins élevé relativement aux nouveaux investissements d’affaires dans le G7 en
  • Lire la suite »

Thomas d’Aquino qualifie de « déplorable » le rejet par un comité de la nomination de Gwyn Morgan

Commentaires de Thomas d’Aquino, chef de la direction et président du Conseil canadien des chefs d’entreprise, touchant la décision d’un comité de la Chambre des communes de refuser la nomination de Gwyn Morgan, ex-président et chef de la direction de la EnCana Corporation, au poste de président de la Commission des nominations publiques :

« Le vote tenu en comité aujourd’hui en faveur du rejet de la nomination, par le premier ministre, de Gwyn Morgan au poste de président de la Commission des nominations publiques est à la fois triste et déplorable.

« J’ai travaillé avec quelque 1 000 chefs d’entreprise au cours des 25 dernières années et Gwyn Morgan compte parmi les meilleurs au chapitre de la compétence, de l’intégrité et du dévouement envers son pays.

« Gwyn Morgan a offert ses services au Canada pour ‘un dollar par an’ dans l’espoir d’instaurer l’indépendance et les normes éthiques les plus élevées dans le processus des nominations. Au cours de l’audience du Comité, ce matin, j’ai été malheureusement témoin d’un exercice hautement partisan qui visait à discréditer un citoyen honnête et généreux qui offrait de donner au pays ce qu’il avait de mieux. Cette décision aura sans contredit un effet … Lire la suite »

Un discours du Trône ciblé et réaliste qui contribuera à construire une économie concurrentielle, affirment les chefs d’entreprise

Le programme à court terme dévoilé par le nouveau gouvernement conservateur dans son discours du Trône est ciblé et réaliste et prépare la voie à des mesures plus complètes en vue d’accroître la compétitivité et la prospérité du Canada, estime le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE).

« Les principaux engagements pris par le Parti conservateur au cours de la campagne électorale, notamment en ce qui concerne la responsabilité financière, l’abaissement des taxes, un mode de prestation des services publics plus innovateur ainsi que le rehaussement de l’intégrité et de l’efficacité du gouvernement, contribueront d’eux-mêmes de façon importante à renforcer l’économie », a souligné le chef de la direction et président du CCCE, Thomas d’Aquino.

« Le premier ministre Stephen Harper a du même coup reconnu que le Canada devait faire face à des défis très réels au sein de l’économie mondiale, qui est transformée par l’émergence de nouveaux géants comme la Chine et l’Inde. Ses priorités de départ sont claires et il a émis un signal incontournable quant à sa détermination d’accroître la compétitivité et la productivité de l’économie canadienne. »

Le CCCE, qui est une organisation non partisane sans but lucratif formée des hauts dirigeants de 150 grandes … Lire la suite »

Les membres du Parlement canadiens doivent agir rapidement afin de stimuler la productivité du Canada, estiment les dirigeants d’entreprise

Les chefs d’entreprise et entrepreneurs de premier plan au Canada encouragent fortement les membres du Parlement de tous les partis politiques de faire un effort concerté afin d’augmenter la productivité canadienne et d’améliorer la capacité de notre pays de concurrencer au niveau mondial dans le domaine de la main-d’œuvre, des idées et des investissements.

Dans un important document remis aujourd’hui aux membres du Parlement de tous les partis politiques, les membres du Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) ont mis de l’avant 10 recommandations spécifiques susceptibles d’obtenir un soutien de tous les partis dans le nouveau Parlement minoritaire.

Le CCCE a aussi mis de l’avant cinq idées plus ambitieuses qui serviront de catalyseur pour une discussion d’envergure nationale concernant la façon d’encourager le progrès économique et social au Canada au cours de la prochaine décennie.

« Il est temps de voir grand, les Canadiens sont capables de grandes réalisations et le moment est venu de déterminer comment les y aider, » explique la déclaration intitulée Du bronze à l’or : un plan de leadership canadien dans un monde en transformation.  Richard L. George, président du Conseil d’administration, et  Thomas d’Aquino, chef de la direction et président, ont signé cette … Lire la suite »

Les dirigeants d’entreprise félicitent Stephen Harper et s’engagent à collaborer avec le nouveau gouvernement conservateur

Les dirigeants d’entreprise du Canada félicitent Stephen Harper pour la victoire remportée par son parti lors de l’élection générale fédérale hier. Ils s’engagent également à travailler avec le nouveau gouvernement afin de renforcer les fondations du pays pour atteindre, au cours des prochaines décennies, les objectifs suivants : compétitivité économique, progrès sociaux et une bonne gouvernance.

« Les Canadiens ont donné un mandat de changement à M. Harper, » a affirmé Thomas d’Aquino, chef de la direction et président du Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE). Le CCCE est une organisation non partisane formée des hauts dirigeants de 150 grandes sociétés représentant toutes les régions et tous les secteurs de l’économie canadienne.

« M. Harper et son parti auront la tâche de former un gouvernement à une période où le Canada fait face à des défis importants et croissants concernant son habileté à continuer de générer une croissance et une prospérité continues, a ajouté M. d’Aquino. Durant la campagne électorale, M. Harper a démontré qu’il comprenait à la fois l’envergure de ces défis et la nécessité d’agir de manière énergique pour accélérer la quête du Canada à être parmi les pays du monde les plus progressistes et innovateurs. »… Lire la suite »

Les chefs d’entreprise accueillent favorablement l’initiative fédérale portant sur le règlement sur les valeurs mobilières

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) accueille avec enthousiasme la décision prise par le ministre fédéral des Finances Ralph Goodale de lancer une discussion fédérale-provinciale sur la réforme de la réglementation sur les valeurs mobilières.

« Le flux financier mondial croit à une vitesse ahurissante.  Les compagnies canadiennes ont besoin d’un accès plus efficace aux capitaux.  Les marchés canadiens ont besoin d’attirer davantage d’investissement étranger.  Les investisseurs canadiens ont besoin d’une protection plus étoffée et d’un meilleur accès à des possibilités d’investissement » a déclaré le chef de la direction et le président du CCCE, Thomas d’Aquino.

« Le système canadien actuel constitué de 13 organismes de réglementation provinciaux et territoriaux est trop fragmenté, trop coûteux et trop lent à gérer le changement dans cet environnement mondial.  La Canada a besoin d’un seul organisme de réglementation pour ses marchés de valeurs mobilières. »

Le CCCE a lancé récemment une initiative majeure visant à améliorer la compétitivité du Canada.  Dans une déclaration faite en juin 2005 signée par le Comité exécutif, Canada Premier ! Prendre les devants dans une économie mondiale en transformation, le CCCE a fait ressortir le rôle de la réglementation fragmentée des marchés des valeurs mobilières … Lire la suite »

Les chefs de grandes entreprises lancent une initiative majeure pour renforcer la compétitivité et la prospérité du Canada

Les chefs de 150 importantes entreprises canadiennes ont lancé une initiative majeure visant à stimuler la productivité canadienne et le positionnement du pays en vue d’une meilleure compétitivité dans l’économie mondiale.

« En qualité de dirigeants d’entreprises canadiennes, nous nous inquiétons de l’avenir de notre pays » ont déclaré les chefs d’entreprise dans un document de 3 700 mots intitulé Canada Premier! Prendre les devants dans une économie mondiale en transformation.

Cette déclaration, publié par le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE), a été signée par les sept membres de son Comité exécutif. Outre  Thomas d’Aquino, Chef de la direction et président, le Comité exécutif du CCCE compte Richard L. George, Dominic D’Alessandro, Paul Desmarais, jr, Jacques Lamarre, Gwyn Morgan et Gordon Nixon, chefs de la direction de Suncor Énergie Inc., Financière Manuvie, Power Corporation du Canada, Groupe SNC-Lavalin inc., EnCana Corporation et la Banque Royale du Canada.

L’énoncé reconnaît, à la lumière des principaux indicateurs économiques et sociaux, que le Canada semble en bonne posture.  Mais sous cette surface apparemment saine, on relève plusieurs signes alarmants : croissance effrénée des dépenses publiques, une structure fiscale qui décourage les investissements, une structure de réglementation fragmentée, coûteuse et inutilement complexe, … Lire la suite »

Page 2 of 612345...Last »