Nouvelles connexes : "Innovation et compétitivité"

Date 25 juin 2015 Questions connexes

Le Canada doit agir maintenant pour conclure le Partenariat transpacifique

Hier, le président Barack Obama a reçu l’autorité du Congrès américain de terminer et clore les négociations relatives au Partenariat transpacifique (PTP). Le Canada doit saisir l’occasion de travailler avec les partenaires du PTP afin de parvenir à une entente, soulignent les principales associations canadiennes d’affaires et de commerce. Le Canada ne doit pas laisser passer cette occasion.

Représentant des entreprises de toutes les tailles et de tous les secteurs économiquesà l’échelle du pays, le groupe exhorte tous les partis fédéraux d’appuyer cet accord commercial global qui permettra aux entreprises canadiennes d’obtenir un meilleur accès à des marchés étrangers en forte croissance, mettra à jour les relations commerciales actuelles et facilitera les échanges commerciaux avec de nouveaux partenaires.

« La région de l’Asie-Pacifique représente de plus en plus un moteur clé ducommerce international et de la croissance économique. En intensifiant les échanges et les investissements, le PTP constitue une occasion historique de diversifier les exportations canadiennes vers l’Asie et de créer des emplois. Le Canada doit siéger à la table des négociations, et non être un simple spectateur », déclare L’honorable John Manley, président et chef de la direction du Conseil canadien des chefs d’entreprise.

Pour télécharger une copie du Lire la suite »

Les grandes entreprises doivent accroître leurs efforts pour aider les jeunes entrepreneurs, fait valoir un dirigeant d’entreprise

Les entreprises canadiennes établies se doivent de jouer un rôle plus actif pour aider les jeunes entrepreneurs innovants à concrétiser leurs rêves, a fait valoir l’un des dirigeants d’entreprise les plus connus du Canada atlantique.

« Ces pionniers, qui n’hésitent pas à prendre des risques, sont les piliers d’un pays fort, souple et innovateur », affirme John Risley, président de Clearwater Fine Foods Inc., dans un essai publié aujourd’hui par le Conseil canadien des chefs d’entreprise.

L’essai intitulé The virtuous cycle: why large firms should nurture young entrepreneurs a été corédigé par Julia Deans, chef de la direction de Futurpreneur Canada, un organisme sans but lucratif voué aux jeunes aspirant devenir entrepreneurs. M. Risley est président du conseil d’administration de l’organisme.

Dans cet essai, M. Risley et Mme Deans soutiennent que les conditions économiques et démographiques du Canada sont propices à l’adoption d’une stratégie proactive visant à appuyer et à favoriser la croissance d’une culture entrepreneuriale dynamique.

Ils soulignent qu’au cours des dix prochaines années, jusqu’à la moitié des propriétaires de petites entreprises âgés de plus de 45 ans prendront leur retraite.

Parallèlement, tout laisse à présager qu’un nombre croissant de Canadiens s’intéressent plus à démarrer leur propre entreprise … Lire la suite »

L’équilibre budgétaire étant atteint, le moment est venu de mettre le cap sur l’avenir économique du Canada, disent les chefs d’entreprise

Le pari de l’équilibre budgétaire étant tenu, le gouvernement devrait faire porter ses priorités principalement sur une politique de croissance propre à assurer la pérennité de la réussite du Canada dans une économie mondiale volatile et difficile, a affirmé aujourd’hui le Conseil canadien des chefs d’entreprise.

« La chute récente des prix du pétrole n’est qu’un exemple des risques qui guettent l’économie canadienne », a souligné John Manley, président et chef de la direction du Conseil canadien des chefs d’entreprise.

« L’équilibre budgétaire procure aux gouvernements la capacité de réagir en cas de choc imprévu. Mais il ne suffit pas de sortir du déficit pour assurer la prospérité à long terme du Canada. Encore faut-il, et c’est la prochaine étape, mettre en œuvre une stratégie globale de croissance économique, d’augmentation de l’investissement des entreprises et de création d’emplois. »

Le CCCE est le principal porte-parole de la communauté des affaires du Canada et compte dans ses rangs 150 chefs de la direction et entrepreneurs de premier plan de tous les secteurs et de toutes les régions du pays

M. Manley a mis en lumière trois éléments clés d’un éventuel programme de prospérité à long terme :

Un régime fiscal qui Lire la suite »

Chez les jeunes Canadiens, l’optimisme prévaut à l’égard du marché de l’emploi, selon une enquête

La plupart estiment que leur niveau de vie sera supérieur à celui de leurs parents.

Chez les jeunes Canadiens, l’optimisme l’emporte sur le pessimisme à l’égard du marché de l’emploi, et de loin, puisqu’ils sont deux fois plus nombreux à estimer que leur niveau de vie sera supérieur à celui de leurs parents selon une nouvelle enquête d’Abacus Data menée auprès de Canadiens âgés de 18 à 35 ans.

Près de la moitié des jeunes Canadiens (45 %) se disent optimistes au sujet du marché de l’emploi pour des jeunes comme eux, comparativement à 20 % qui sont pessimistes. Toutefois, les avis sur le marché de l’emploi proprement dit sont partagés. À la question de savoir ce qu’ils pensaient des possibilités d’emploi pour des jeunes comme eux qui cherchent du travail dans la région où ils vivent, 48 % ont qualifié ces possibilités d’excellentes ou bonnes, tandis que 51 % ont dit qu’elles étaient mauvaises ou très mauvaises. Les jeunes qui vivent dans les Prairies et au Québec sont plus optimistes à l’égard du marché de l’emploi que ceux qui vivent en Colombie-Britannique, en Ontario et en Atlantique.

Les répondants âgés de 18 à 24 ans sont un peu plus … Lire la suite »

Avis aux médias: Des chefs d’entreprise convoquent une conférence sur les emplois et les compétences à Ottawa

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise convoquera une conférence intitulée Creating Opportunities: Jobs and Skills for the 21st Century (Créer des perspectives d’emplois et compétences pour le 21e siècle), qui réunira des chefs d’entreprise, des représentants du gouvernement, des éducateurs et des jeunes de l’ensemble du pays, au Centre Shaw, à Ottawa, le 13 avril 2015. La conférence permettra d’explorer les voies et moyens d’améliorer l’éducation et la formation en vue d’un avenir plus prometteur pour les jeunes Canadiens.

Au nombre des conférenciers :

  • Elyse Allan, présidente-directrice générale, GE Canada
  • James Bessen, auteur de Learning by Doing: The Real Connection between Innovation, Wages and Wealth
  • David Coletto, co-fondateur et directeur général, Abacus Data
  • William A. Downe, directeur général, BMO Groupe financier
  • Brian Ferguson, président-directeur général, Cenovus Energy
  • Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada
  • Trish Hennessy, directrice, Centre canadien de politiques alternatives
  • Sebastian Thrun, co-fondateur et directeur général, Udacity, et fondateur, Google X
  • Stephen Toope, directeur, École Munk en affaires internationales
  • Anne Sado, présidente, Collège George Brown

Cliquez ici pour consulter l’ordre du jour de la conférence. La participation est ouverte aux seules personnes … Lire la suite »

Les cadres de compétences pourraient être la solution aux inadéquations de compétences au Canada, selon un rapport

Un système pancanadien d’évaluation et de certification des compétences serait le moyen indiqué pour faire en sorte que les travailleurs aient les aptitudes nécessaires à la bonne exécution de leur travail et pour augmenter la compétitivité du Canada sur la scène internationale, conclut un rapport.

Le document, qui s’intitule Competence is the Best Credential, préconise l’adoption d’un système de certification des compétences semblable aux mécanismes largement en usage en Europe, dans certaines régions des États-Unis et dans d’autres pays du monde.

Les cadres de compétences, qui prennent en compte les connaissances théoriques et l’expérience en milieu de travail, énoncent clairement les aptitudes, les connaissances et les qualités que doivent posséder les travailleurs pour exercer des emplois déterminés. Le rapport souligne que, bien que certaines institutions et associations industrielles aient commencé à établir leurs propres cadres de compétences, « le Canada accuse un retard » dans l’ensemble à cet égard.

« Les intervenants canadiens dans ce domaine peuvent profiter de l’expérience d’autres pays », affirme le document.

« Un système canadien qui apprend ce qui marche bien et qui connaît les pratiques à éviter pourrait être la solution à nos inadéquations de compétences, qui sont notoires. »

Le rapport … Lire la suite »

Students at graduation Donnons aux étudiants et aux étudiantes de meilleurs outils pour leur permettre de prendre des décisions de carrière plus éclairées, fait valoir un rapport

Un éminent spécialiste des politiques confond dans la même réprobation les parents, les éducateurs, les gouvernements et les employeurs, à qui il reproche de ne pas informer convenablement les jeunes Canadiens et Canadiennes sur les perspectives d’emploi et de carrière, et de leur faire espérer l’impossible.

« Il semble que le précepte en vogue de nos jours soit : “Vous pouvez être tout ce que vous voulez”, ce qui est manifestement faux », affirme Ken Coates, professeur à l’École supérieure de politique publique Johnson-Shoyama de l’Université de la Saskatchewan.

M. Coates estime que, souvent, les jeunes Canadiens et Canadiennes ne disposent pas d’information précise – ou négligent de la rechercher – sur les besoins en main-d’œuvre du pays, de sorte qu’il leur est bien difficile en ce moment de prendre des décisions intelligentes et éclairées.

« Comme dans la tradition de Lake Wobegon, ville fictive imaginée par Garrison Keillor où “tous les enfants sont au-dessus de la moyenne”, les jeunes Canadiens et Canadiennes ont été conditionnés à s’attendre dans la vie à des résultats supérieurs à la moyenne, en particulier en ce qui a trait à leur carrière et à leur revenu », écrit Ken Coates dans un document … Lire la suite »

Les grandes entreprises versent plus d’argent aux gouvernements en impôts et contributions diverses qu’elles n’en gagnent en bénéfices, selon une enquête

Il ressort d’une enquête menée auprès de 80 entreprises canadiennes de premier plan que celles‑ci versent plus d’argent aux gouvernements sous forme d’impôts et d’autres contributions qu’elles n’en gagnent en bénéfices nets des impôts et contributions.

L’enquête a permis de constater que sur 100 $ de revenu généré par les entreprises, 40 $ sont versés aux divers ordres de gouvernement du Canada, c’est-à-dire au niveau fédéral, provincial et municipal.Le montant prélevé comprend l’impôt des sociétés, l’impôt foncier, les cotisations sociales, les taxes non remboursables sur les intrants d’entreprise et les autres coûts pris en charge par les sociétés elles-mêmes, sans oublier l’impôt sur l’emploi et la taxe à la consommation prélevés pour le compte des gouvernements.

Par comparaison, sur 100 $ de revenu généré, 32 $ sont gagnés à titre de bénéfice net d’impôt et contributions et sont soit réinvestis dans l’entreprise, soit distribués aux actionnaires.Les salaires et rémunérations nettes qui sont versés aux employés comptent pour les 28 $ restants.

PricewaterhouseCoopers (PwC) a réalisé cette enquête en partenariat avec le Conseil canadien des chefs d’entreprise.Quatre-vingts entreprises canadiennes de premier plan, toutes membres du CCCE, y ont participé. Des banques, des sociétés d’assurances, des détaillants, des fournisseurs de télécommunications, des … Lire la suite »

Les politiques d’examen de l’investissement étranger du Canada doivent être simplifiées et rationalisées, dit un rapport

Selon un nouveau rapport, le gouvernement fédéral doit faire plus pour aider le Canada à soutenir favorablement la concurrence intense qui se livre sur la scène internationale, et l’un des moyens d’y parvenir, à priori, serait d’adopter une démarche plus accueillante à l’égard de l’investissement étranger.

Le document, écrit par Paul Boothe, un ancien fonctionnaire de haut rang des gouvernements fédéral et provincial, souligne que les politiques et les pratiques d’examen de l’investissement étranger du Canada sont actuellement dans un « état de désordre ».

De nouvelles règles touchant les acheteurs étrangers ont apporté un surcroît de lourdeur et d’incertitude au processus de sélection, portant atteinte à la réputation du Canada en tant que destination pour les investissements créateurs d’emplois et avantageux pour les consommateurs.

Le rapport dit que de nouvelles réformes de la Loi sur Investissement Canada, en particulier en ce qui concerne les entreprises appartenant à l’État, devraient compter parmi les grandes priorités économiques du gouvernement fédéral.

Paul Boothe juge par ailleurs que le gouvernement n’a pas réussi à favoriser une concurrence accrue dans les secteurs des télécommunications et du transport aérien. Il prétend que le gouvernement pourrait améliorer le choix du consommateur et la fixation des … Lire la suite »

Les chefs d’entreprise demandent l’adoption d’un nouveau programme audacieux pour l’Amérique du Nord

L’Amérique du Nord est promise à un rôle de premier plan dans l’économie mondiale, et pour des décennies, pour peu que le Canada, les États-Unis et le Mexique conjuguent leurs efforts dans le sens de la compétitivité de la région, selon un nouveau rapport du Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE).

« Une collaboration plus étroite avec nos voisins permettra de créer des emplois et d’accroître la prospérité au Canada et chez nos partenaires nord-américains », a déclaré l’honorable John Manley, président et chef de la direction du CCCE.

Le rapport s’intitule Made in North America: A New Agenda to Sharpen Our Competitive Edge (Fait en Amérique du Nord : Un nouveau programme pour améliorer notre avantage concurrentiel). Il présente 44 recommandations aux trois gouvernements en prévision du prochain Sommet des leaders nord‑américains qui se tiendra en février 2015.

Le rapport exhorte les secteurs public et privé à mettre dans leur jeu les possibilités de la technologie et de ce qu’on appelle les mégadonnées pour rationaliser le mouvement transfrontalier et soutenir les chaînes d’approvisionnement hautement intégrées de l’Amérique du Nord.

« L’argument voulant que “la sécurité l’emporte sur le commerce” procède d’une fausse dichotomie. Grâce à l’application pratique des mégadonnées, … Lire la suite »

Page 1 of 1912345...10...Last »