Nouvelles connexes : "Innovation et compétitivité"

Les premiers ministres provinciaux doivent faire preuve de leadership en vue de renforcer l’Accord sur le commerce intérieur, affirme John Manley

Déclaration de l’honorable John Manley, président et chef de la direction du Conseil canadien des chefs d’entreprise à la veille de la Conférence annuelle des premiers ministres, cette semaine à Charlottetown

« Pour réussir sur la scène internationale, les sociétés canadiennes doivent disposer d’une forte assise d’exploitation au Canada. C’est pourquoi il est important d’éliminer les restrictions au commerce interprovincial qui nuisent à la compétitivité et à la croissance des entreprises canadiennes.

« Il y a près de deux décennies, les gouvernements de tout le Canada promettaient de réduire et d’éliminer les obstacles à la libre circulation des personnes, des biens, des services et des investissements à l’intérieur de nos frontières nationales. Malheureusement, les progrès accomplis depuis ont été désespérément lents. Pour que le libre-échange à l’intérieur du Canada devienne réalité, chaque province et territoire doit déployer du leadership en collaboration étroite avec le gouvernement fédéral.

« Pour commencer, les gouvernements provinciaux et territoriaux devraient s’engager à reconnaître des normes communes aux provinces dans l’optique d’une harmonisation complète. La modernisation de notre union économique contribuera à créer des emplois, à éliminer le gaspillage inutile et à renforcer la capacité des entreprises canadiennes à servir les consommateurs dans tout le pays … Lire la suite »

Nouveau régime de réglementation des marchés de capitaux : un appui à l’innovation et à une réforme grandement nécessaire, affirme John Manley

Déclaration de l’honorable John Manley, président et chef de la direction du Conseil canadien des chefs d’entreprise, à propos de l’annonce qui a été faite aujourd’hui de l’adhésion de la Saskatchewan et du Nouveau-Brunswick au régime coopératif de réglementation du marché des capitaux.

« Cette idée est dans l’air depuis 1935, mais ce matin, nous avons franchi un pas important vers la création d’un organisme national unique de réglementation des valeurs mobilières. De toute évidence, les deux provinces sont pleinement conscientes de la nécessité de moderniser le marché national des capitaux. La décision de ces deux provinces de se joindre à la Colombie-Britannique, à l’Ontario et au Canada en vue d’établir un régime coopératif de réglementation des marchés de capitaux représente un appui à l’innovation et à une réforme grandement nécessaire.

« Des marchés de capitaux efficaces et dynamiques sont essentiels à la croissance de l’économie et à la création d’emplois. La présence d’un organisme de réglementation commun stimulera la compétitivité du Canada en éliminant les chevauchements, en réduisant la paperasserie inutile et les coûts d’observation et en resserrant la surveillance. Pour toutes ces raisons, la modernisation de l’ensemble disparate d’organismes de réglementation actuel rendra le Canada plus attrayant en … Lire la suite »

Les dirigeants d’entreprise demandent la conclusion de l’accord du Partenariat transpacifique afin de favoriser la croissance économique et la création d’emplois

Pendant que des représentants de douze pays de l’Asie-Pacifique se réunissaient à Ottawa afin de poursuivre leurs pourparlers sur un nouvel accord commercial d’importance, des dirigeants d’entreprise canadiens ont insisté aujourd’hui sur la nécessité d’éliminer les obstacles à la croissance et à la création d’emplois dans la région.

« La conclusion d’un accord de longue portée du Partenariat transpacifique (PTP) qui éliminera les obstacles au commerce, procurera de nouveaux débouchés aux entreprises canadiennes dans ce marché de 28 000 milliards de dollars, qui compte près de 800 millions de clients », a affirmé l’honorable John Manley, président et chef de la direction du CCCE.

À l’heure où la croissance rapide de l’Asie transforme l’économie mondiale, il est essentiel que le Canada intensifie son engagement commercial dans la région. Le PTP représente une occasion historique d’améliorer le commerce, l’investissement et les liens entre les peuples à l’échelle de la région Asie-Pacifique.

Les nouveaux débouchés commerciaux qui s’ouvrent pour le Canada par le truchement du PTP se situent principalement dans les pays avec lesquels il n’a pas encore conclu d’entente de libre-échange, soit Singapour, la Nouvelle-Zélande, Brunei, l’Australie, le Vietnam, la Malaisie et le Japon.

« Le Canada a une occasion unique … Lire la suite »

Le Canada doit se doter de toute urgence d’une stratégie nationale d’éducation et de formation, selon un rapport

Selon un nouveau rapport, le gouvernement fédéral doit faire preuve « de courage et de leadership » et dans son travail avec les provinces et l’industrie pour inverser le recul alarmant de la qualité des systèmes d’éducation et de formation professionnelle du Canada.

« Le fait que le Canada soit devancé par plusieurs autres pays en ce qui concerne l’éducation et l’acquisition de compétences n’est pas en soi une crise. Ça le deviendra toutefois si nous n’agissons pas de manière rapide et systématique en vue d’améliorer notre performance », souligne le document, qui a été commandé par le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE).

Le rapport, établi par Paul Cappon, ancien président et chef de la direction du Conseil canadien sur l’apprentissage, porte des critiques sévères contre Ottawa et les provinces, leur reprochant de n’avoir pas su reconnaître et corriger la faible performance du Canada dans les récentes évaluations internationales de l’éducation et de la formation.

Comparativement à leurs pairs ailleurs dans le monde développé, par exemple, les diplômés universitaires et collégiaux du Canada se classent au 19e rang sur 21 en numératie, au 18e sur 21 en littératie et au 14e sur 18 en ce … Lire la suite »

Apprentice cooks working in a kitchen Selon un rapport, une expansion énergique du régime d’apprentissage du Canada aiderait davantage de jeunes à rechercher des carrières enrichissantes

Gouvernements, éducateurs et employeurs devraient conjuguer leurs efforts pour accroître radicalement le nombre et la gamme de formations en apprentissage pour les jeunes Canadiens, recommande un nouveau rapport.

Selon le document, publié par le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE), la formation en apprentissage ne devrait pas être envisagée seulement comme une filière pour accéder à un emploi dans un métier spécialisé, mais aussi comme une option générale pour les jeunes et comme une stratégie de recrutement courante pour les entreprises dans un large éventail d’industries et de secteurs.

Entre autres effets, selon le rapport, un élargissement à grande échelle des formations en apprentissage offertes contribuerait à :

  • fournir aux jeunes davantage de voies d’accès à des carrières enrichissantes et ainsi réduire éventuellement le chômage dans ce segment de la société;
  • Mettre les compétences des travailleurs en adéquation avec les besoins des employeurs;
  • accroître les possibilités de carrière pour ceux qui apprennent mieux par la pratique que par des cours en classe;
  • élever les niveaux de revenu pour les travailleurs exerçant des professions semi-spécialisées;
  • atténuer les pressions exercées sur les gouvernements en vue d’augmenter le financement des collèges et universités.

Le rapport, qui s’intitule Expanding apprenticeship training in Canada: Lire la suite »

La politique d’éducation internationale du Canada doit être révisée, selon un nouveau rapport

Selon un nouveau rapport, la volonté du Canada d’attirer des étudiants étrangers gagnerait à être soutenue par des objectifs stratégiques plus larges, tendant notamment à ce que l’on encourage davantage les Canadiens à étudier à l’étranger, que l’on conclue plus de partenariats avec des collèges et universités à l’étranger, que l’on se serve de l’éducation comme d’un instrument de politique étrangère.

Le document, publié par le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) et le Conseil international du Canada (CIC), propose également que le Canada insiste moins sur des objectifs numériques précis – et potentiellement hasardeux – en matière d’inscription d’étudiants étrangers. Il vaudrait mieux, en effet, attirer des talents qui répondent à la demande intérieure de compétences et aux besoins des employeurs canadiens.

Le rapport, qui s’intitule « Canada’s International Education Strategy: time for a fresh curriculum », a été établi par Bernard Simon, auteur et professeur au programme de journalisme mondial de la Munk School of Global Affairs ainsi qu’ancien correspondant du Financial Times au Canada.

En 2010, l’apport des étudiants étrangers au Canada a été estimé à 8 milliards de dollars en droits de scolarité et autres retombées économiques pour le Canada. Cependant, comme le souligne le … Lire la suite »

L’élimination des tarifs douaniers renforcerait et assainirait l’économie canadienne et ferait du Canada un carrefour mondial du commerce, selon un rapport

L’élimination des tarifs douaniers de tous les biens importés au Canada stimulerait la croissance économique, ferait baisser les prix, attirerait les investissements et ferait du Canada un centre de l’activité commerciale, selon un nouveau rapport.

Ce rapport, publié par le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE), estime à 20 milliards de dollars par an le volume de l’activité économique que générerait l’élimination des tarifs douaniers, soit l’équivalent d’une hausse de un pour cent du PIB du Canada. Ce montant est cinq fois supérieur au total des recettes perçues par le gouvernement fédéral en droits de douane.

Intitulé Should Canada Unilaterally Adopt Global Free Trade?, le rapport a été rédigé par Dan Ciuriak, ancien économiste en chef adjoint au ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement, et Jingliang Xiao, chercheur économique basé à Vancouver.

L’étude indique que les biens manufacturés sont généralement produits avec des intrants provenant de divers pays. L’élimination des tarifs douaniers sur les importations réduirait le coût de ces intrants et rendrait les entreprises canadiennes plus concurrentielles. Les entreprises pourront ainsi étendre leurs activités, exporter davantage et, au bout du compte, embaucher plus de Canadiens.

La croissance de l’emploi et la baisse du prix … Lire la suite »

Selon une étude, les grandes sociétés paient plus de 50 types différents de charges fiscales

Un nouveau rapport indique que les grandes sociétés canadiennes sont assujetties à plus de 50 types différents de charges fiscales et qu’elles versent en moyenne 33,4 pour cent de leurs bénéfices à divers ordres de gouvernement.

Il est constaté dans le rapport que, pour chaque dollar payé au titre des impôts fédéraux et provinciaux des sociétés, ces entreprises contractent 94 cents de charges fiscales supplémentaires. Ces charges comprennent les impôts sur la masse salariale, les impôts fonciers et les taxes de vente non récupérables sur les intrants d’entreprise.

Ce rapport a été élaboré par PwC Canada et résulte d’une étude réalisée auprès de 63 entreprises canadiennes de premier plan, dont des banques, des sociétés d’assurance, des détaillants, des télécommunicateurs ainsi que des sociétés d’énergie et des sociétés minières. De ces 63 entreprises, 39 sont cotées à la Bourse de Toronto et 24 sont des entreprises privées, des partenariats ou des fiducies de revenu appartenant à des entreprises privées de droit canadien.

Ensemble, ces 63 sociétés ont versé 40,6 milliards de dollars dans les coffres publics en 2012. 

Elles ont par ailleurs fourni de l’emploi à 759  276 personnes, qui ont gagné un revenu moyen de 64  781 $.

Cette étude … Lire la suite »

Le CCCE se réjouit du plan d’action en vue de régler le conflit à Port Metro Vancouver

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE) accueille favorablement la démarche des gouvernements fédéral et britanno-colombien en vue de résoudre l’arrêt de travail en cours depuis deux semaines à Port Metro Vancouver et d’assurer la reprise complète des activités.

« Les grands ports du Canada sont des moteurs essentiels de notre économie », a souligné l’honorable John Manley, président et chef de la direction du CCCE. « L’annonce faite aujourd’hui d’un plan d’action en 14 points en vue de résoudre la grève des conducteurs de camions porte-conteneurs constitue un pas en avant important. Il est essentiel que toutes les parties en présence se concertent pour assurer le rétablissement des activités normales au port et qu’elles limitent les répercussions économiques de ce conflit sur les entreprises et travailleurs de tout le pays. »

Le plan de résolution du conflit a été dévoilé par l’honorable Lisa Raitt, ministre fédérale des Transports, l’honorable Todd Stone, ministre des Transports et de l’Infrastructure de la Colombie-Britannique, et Robin Silvester, président et chef de la direction de Port Metro Vancouver. Outre les mesures en faveur d’une rémunération équitable pour les camionneurs, le plan vise à stabiliser l’industrie du camionnage et à réduire le temps d’attente des … Lire la suite »

Les pénuries de main-d’œuvre mettent en péril les plans d’investissement des entreprises, selon une enquête

Plus du quart des grandes entreprises canadiennes affirment que les pénuries de main-d’œuvre portent énormément préjudice à leurs plans d’investissement, souligne un rapport d’enquête publié aujourd’hui.

Le Conseil canadien des chefs d’entreprise (CCCE), qui représente150 employeurs de premier plan de tout le Canada, a mené cette enquête en octobre et en novembre 2013. Les deux tiers de ses entreprises membres y ont participé.

« Pour bon nombre d’entreprises, les pénuries (de main-d’œuvre) sont devenues un risque d’entreprise de première importance », affirme le CCCE dans son analyse des résultats de l’enquête.

Cette enquête a été menée dans le cadre de l’initiative du CCCE baptisée Agir pour le Canada : emplois et compétences pour le 21e siècle. Voici le compte rendu de ses résultats.

Le CCCE est le principal porte-parole de la communauté des affaires du Canada. Il compte dans ses rangs  150 chefs de la direction et entrepreneurs de premier plan de tous les secteurs et de toutes les régions du pays. Ses sociétés membres emploient au total plus de 1,5 million de Canadiens et comptent pour la grande majorité des investissements, des exportations, de la formation en cours d’emploi et de la recherche-développement du secteur privé au … Lire la suite »

Page 1 of 1812345...10...Last »